Mieux connaître le frelon asiatique Vespa Velutina

Vespa Velutina , plus connu sous le nom de « frelon asiatique », cet insecte est apparu en France il y a une quinzaine d’années. Présent désormais dans la quasi-totalité des départements, il s’attaque avant tout aux vergers et aux abeilles, qui constituent sa nourriture préférée. Mais il arrive qu’il s’en prenne aux êtres humains. Chaque année, une dizaine de personnes meurent victimes du frelon à pattes jaunes.

Signalement des nids : Il est très important que chaque nid après la chute des feuilles soit signalé avec précision. Signaler un nid https://app.geonest.org/

 Voici les coordonnées des apiculteurs habilités à manier la perche sur notre secteur :

Florac :  Philippe Clément 04 66 94 08 44 mail : fermedufraisse48@gmail.com

Meyrueis : Thierry Crouzet 06 30 38 17 64 mail : thierry.crouzet007@orange.fr

 A toutes et tous, merci de votre précieuse collaboration il y va de l’avenir de notre apiculture déjà malmenée par le changement climatique et les abus dans certaines régions des pesticides dévastateurs.

Merci aux chasseurs pour leurs destructions ( 4 sur la commune en novembre 2020 )                                                                                                                                             

 Identification : L’espèce Vespa Vélutina nigrithorax se distingue facilement du frelon Européen, Vespa Cabro, par sa taille et sa couleur caractéristique. L’adulte, plus petit que V. Cabro mesure environ 3 cm de long. Son thorax est brun foncé ( d’où son nom scientifique ) et son abdomen présente des segments abdominaux bordés d’une fine bande jaune. Le 4ème segment de l’abdomen porte une large bande jaune orangé caractéristique. Les pattes sont jaunes.

 Son extraordinaire expansion : Originaire d’Asie, le frelon Vespa Vélutina semble avoir été introduit en France dans les toutes premières années de ce siècle par une arrivée accidentelle dans des containers de marchandises. Il a été formellement signalé en 2005 mais il a été vu dès 2003 dans les départements de Gironde du Lot et Garonne et en Dordogne. Le frelon est désormais présent sur une grande partie du territoire ainsi que dans 8 autres Etats Européens : Espagne, Portugal, Italie, Allemagne, Belgique, Royaume uni, Pays Bas et Suisse.

Sa vitesse de propagation est de 100 km par an. Il n’aura fallu guère de 15 ans à Vespa Vélutina pour conquérir le territoire et s’implanter un peu partout en Europe. Cet envahisseur nuisible et dangereux conquiert tous les ans de nouveau territoires et décime un grand nombre d’insectes déjà sur le déclin.

 Régime alimentaire : Ses besoins varient selon la saison

Si les fondatrices débutent leur activité dès la mi-février et parfois même avant elles ne commencent réellement à construire un nid primaire viable que vers la mi-mars (date à adapter suivant les régions). A partir de ce moment- là, leurs besoins énergétiques (sucre) augmentent considérablement pour la recherche des matériaux et l’élaboration du nid primaire dans un lieu abrité. Les fondatrices vont constituer un embryon de nid et bâtir 8 à 12 cellules dans lesquelles elles vont effectuer leur première ponte.

Elles assureront aussi l’alimentation des larves et surtout la régulation thermique du nid à une période relativement froide. Si la recherche des protéines pour l’alimentation de quelques petites larves est assez facile à un moment où les insectes abondent, il est beaucoup plus difficile de s’approvisionner en sucre.

Les reproductrices sont capables de récolter du nectar sur les fleurs, mais elles semblent préférer les sources plus abondantes et faciles à récolter : déchets de fruits ou nectar contenu dans le jabot des abeilles. C’est la période la plus propice pour la capture des fondatrices par le piégeage.  

Fin mai-début juin, la première génération d’ouvrières éclot et donne naissance à des individus de petite taille. Peu nombreuses, leur besoin en nourriture pourront- être satisfait sur un petit territoire. Les besoins en énergie diminuent (température extérieure plus chaude) et il y aura peu de larves à nourrir.

En juillet, il est fréquent qu’une partie des ouvrières s’échappent du nid primaire et élaborent un nid secondaire, souvent à l’extérieur.

En été, la population augmente, les besoins sont surtout de types protéinés pour l’alimentation des larves. La capture des insectes butineurs permet de combler en grande partie les besoins en protéines et en énergie. Les futurs reproducteurs et reproductrices, naissent et se fécondent jusqu’à l’arrêt d’activité du nid.

En septembre, le nombre d’individus est souvent au-delà du millier, la taille des larves est en progression et les besoins augmentent considérablement, aussi bien pour les sucres que pour les protéines. Les premières nuits froides apparaissent. La prédation sur les ruchers s’accentue et devient souvent intolérable. Les frelons pénètrent dans les ruches pour prélever miel et abeilles. Le territoire de chasse s’agrandit et atteint l’ordre du km de rayon. Il devient impératif pour les apiculteurs de protéger les entrées des ruches pour éviter la prédation mais aussi l’approvisionnement en miel. Le piégeage en sera très sensiblement amélioré.

En novembre, les nids commencent à être visibles lors de la chute des feuilles, il peuvent- être peuplés de plusieurs milliers d’individus !

Fin novembre, les premières fortes gelées provoquent le dépeuplement des nids qui ne seront pas réutilisés l’année suivante. Les femelles reproductrices migrent vers des endroits abrités (souches d’arbre, tas de bois, grenier …) les autres individus disparaissent pour la plupart.

 Quand et comment piéger :

Des risques pour l’homme : Lorsqu’il chasse ou butine le frelon asiatique ignore l’homme. Par contre à proximité des nids il n’hésite pas à attaquer et l’agression devient souvent collective et dangereuse ! Les nids sont souvent en haut des arbres mais ils peuvent aussi se trouver dans des haies sous des soupentes, embrasure de portes etc…attention donc lorsque vous taillez des haies, vérifiez par temps clair l’absence des nids, surtout si vous voyez des allées et venues de frelons,  beaucoup d’accidents se sont produits lors de taille de haies.

Quelques piqûres suffisent à provoquer une hospitalisation, et on déplore malheureusement plusieurs décès du fait du frelon asiatique.

 

Une intervention pour détruire un nid secondaire de frelons asiatiques peut s’avérer périlleuse et coûteuse. Implanté souvent en hauteur, il abrite jusqu’à 13 000 individus./Michel Ame  

Qui peut intervenir pour détruire un nid ?

Ne vous attaquez pas à un nid seul ! La destruction de jour, le tir au fusil*,  l’utilisation d’une lance à eau ou l’utilisation du soufre sont à proscrire. Il est fortement conseillé de faire appel à des professionnels certifiés de la désinsectisation, équipés de protections et de matériel adapté pour travailler en hauteur.

 *  Sauf dans le cas d’une hauteur importante, ou c’est le seul moyen

 Seuls les nids en activité situés à proximité des lieux de vie ou de loisirs (à moins de 10 mètres) nécessitent d’être détruits. A savoir donc : sauf menace sur un bâtiment public (une école par exemple), les sapeurs-pompiers ne se déplacent pas pour les nids de frelons asiatiques. Certaines communes prennent en charge tout ou partie des frais de destruction. Le prix ? De 70 à 150 euros pour une intervention classique. L’article 18 de la loi du 23 décembre 1986 stipule que le coût des produits incombe au locataire, tandis que celui de la main-d’œuvre revient au propriétaire.

Quand détruire un nid ?

La destruction des colonies doit se faire le plus tôt possible au printemps et jusque mi-novembre. Le frelon asiatique étant diurne, les nids devront être détruits à la tombée de la nuit ou au lever du jour. Il est inutile de faire détruire un nid en hiver. A cette saison, ils sont vides et ne présentent aucun danger pour l’homme.

Comment détruire un nid ?

À ce jour, les meilleures techniques de destruction utilisent une perche télescopique afin d’injecter de l’insecticide. Le nid est ensuite prélevé et détruit pour éviter que l’insecticide ne soit pas consommé par les oiseaux ou diffusé dans l’environnement. Si le nid est accessible, il est possible de le détruire sans insecticide à la tombée de la nuit, en bouchant le trou d’entrée avec du coton, puis en enfermant le nid dans un sac avant de le détacher et de tuer la colonie par congélation.

 

Des abeilles attaquées et pas de miel

Après l’attaque… il ne reste plus que les têtes des abeilles.

  Majorque, premier territoire européen à avoir éradiqué le frelon asiatique !

 La Vespa velutina prolifère en France depuis 2005.

 Une première en Europe !

L’Espagne, où on signale sa présence depuis 2010, n’y a pas échappé, pas plus que l’archipel des Baléares. En Catalogne, la lutte s’est bien organisée mais compte tenu de la multiplication de ces nids, particulièrement impressionnants, beaucoup estiment que la guerre est perdue d’avance. Un véritable fléau pour l’apiculture, le vorace frelon asiatique se nourrissant des abeilles et de nos guêpes européennes, pour se multiplier encore ravageant ruches et essaims sur son passage.

Alors, comment a-t-on pu l’éliminer de l’archipel espagnol où elle n’a plus été identifiée depuis l’été 2018 ?

Le salut est venu de la technologie et de la solidarité citoyenne. Grâce à l’application Vespapp mise au point par des universitaires, chacun a ainsi pu signaler précisément l’intrus et permis de localiser les nids. Grâce à ces 1200 signalements, des pièges ont ainsi pu être installés (jusqu’à 576 par an depuis 2016) et l’envahisseur a petit à petit été éradiqué.

Un exemple que le Vieux continent serait bien avisé de suivre. Encore faudrait-il s’en donner les moyens et surtout lutter de façon coordonnée car le frelon continue d’attaquer sur tous les fronts…

 Sources :

 Voir sur lindeoendant.fr

Voir un article sur le site du parisien.fr

Revue apicole abeilles et fleurs -2020

Liste des associations loi du 1er juillet 1901 existantes ou ayant existé sur la commune de Rousses

ASSOCIATION INTERNET CABRILLAC

Type d’annonce : Création  Parue le : 07/10/2017

 

 ASSOCIATION CULTUELLE DE L’EGLISE PROTESTANTE UNIE DE VEBRON-ROUSSES.

Type d’annonce : Modification  Parue le : 10/08/2013

 

 ASSOCIATION SPORTIVE DE ROUSSES.

Type d’annonce : Création  Parue le : 12/11/2011

 

 ANIMUSICALE.

Type d’annonce : Création  Parue le : 26/08/2006

 

 HIEROGLYPHI-MANIA

Type d’annonce : Modification Parue le : 09/10/2004

Type d’annonce : Dissolution Parue le : 23/02/2008

 

 JCD COMPETITION.

Type d’annonce : Création  Parue le : 01/06/2002

 

ASSOCIATION SPORTIVE AUTO-MOTO DES CAUSSES

Type d’annonce : Dissolution  Parue le : 05/10/1988

 

ASSOCIATION DES PROPRIETAIRES DES GORGES DU TAPOUL ET DE MASSEVAQUES.

Type d’annonce : Création  Parue le : 17/11/2001

 

 VOCALISES.

Type d’annonce : Modification

Parue le : 17/11/2001

 

 DEFENSE DES GORGES DU TAPOUL ET DE TOUS CEUX QUI S’Y PROMENENT.

Type d’annonce : Création  Parue le : 13/10/2001

 

EGLISE EVANGELIQUE DE ROUSSES.

Type d’annonce : Création

Parue le : 12/05/2001

 

 ECOLE ET NATURE

Type d’annonce : Création  Parue le : 12/02/1992

 

 ASSOCIATION DES PROPRIÉTAIRES ET CHASSEURS DE LA COMMUNE DE ROUSSES

Type d’annonce : Création  Parue le : 14/06/1984

 

 FOYER RURAL DE ROUSSES

Type d’annonce : Création  Parue le : 22/01/1984

 

 LA TARNONNENQUE

Type d’annonce : Création  Parue le : 11/03/1977

 

 TERRE CÉVENOLE, ASSOCIATION POUR LA DÉFENSE DES LIBERTÉS ET LA SAUVEGARDE DES DROITS DES POPULATIONS CÉVENOLES

Type d’annonce : Création  Parue le : 19/11/1967

 

Renseignements sur les associations :

Guide des associations :  https://www.journal-officiel.gouv.fr/associations/

Informations sur les associations :  https://demarchesadministratives.fr/demarches/sinformer-sur-une-association