Pour attacher les bêtes à Rousses et dans les environs    Voir le document

Des pierres trouées, intégrées à la façade servaient, à attacher les bêtes dans la cour ou du côté du chemin. Dans la commune de Rousses, elles sont généralement en schiste avec un trou d’environ 40mm

Sur le Causse, elles sont taillées dans le calcaire

Certains Caussenards appellent ces pierres avec humour des « attaches belles-mères ». Cette boutade pourrait toutefois être révélatrice des difficultés de la vie sous un toit abritant plusieurs générations : « la femme venait vivre dans la ferme de son mari avec ses beaux-parents. Elle faisait de nombreux enfants, mais devait en laisser l’éducation à sa belle-mère car elle travaillait toute la journée. Les rapports n’étaient pas toujours sereins. » – témoignage, colloque « image de la Lozère » –  cité dans « Maisons des Cévennes » du P.N.C. p. 107